MUSIQUE

Un son…

 

 

AU NOM DES ANGES

 

paroles
AU NOM DES ANGES

AU NOM DES ANGES

Au nom des guerres, au nom des anges

Mon cœur se consume à t’entendre en prières

Pour la fin des louanges, pour la fin des pairs

Au nom des anges, au nom des guerres

Cicatrisées, les fleurs effleurent l’assourdissante

Légèreté éphémère des sirènes indolentes

En toute bienveillance, d’un pas assuré

Au nom des guerres, au nom des anges

Au nom des anges, au nom des guerres

Mon corps se balade en place étrangère

Genou à terre, je me relève

Mes nuages se forment en colonnes de poussière

Au nom des guerres, au nom des anges

Mon cœur se balade en cure de jouvence

Cicatrisé par la couleur

D’une colère qui n’a plus peur

Au nom des guerres, au nom des anges

S’inclinent lentement en cavalières singulières

Irrégulières, les caresses de l’hiver

S’avancent effrontées, un semblant de lumière

Fragilisées les fleurs ont peur, s’envolent

En années lumières, au long des langueurs

Oh longues sont ces guerres qui n’atteindront

Ni le temps, le vent et la prière

Au nom des guerres, au nom des anges

Mon cœur se saigne à te répandre en prières

Pour la fin des louanges, pour les dicastères

Au nom des anges, au nom des serfs

Précaires les fleurs dans l’heure se métamorphosent

Chrysalides de verre à jamais plus amères

Engagent une première danse d’un pas assuré

Au nom des guerres, au nom des anges

 

 

FUSIL

 

paroles
FUSIL

FUSIL

 

Derrière toi, accrochée

Sur le mur, la picture d’un drapeau

Sur lequel on pouvait lire cette sinécure

« Good Bless You All »

Tu as servi ta patrie

Même pleuré sous ce drapeau

Et pour cela ils t’ont remercié

D’une retraite et d’une croix d’acier

Les ordres sont des ordres

C’est même toi qui me l’as dit

Les ordres font désordre

Et là c’est moi, moi qui souris

Tu prenais ton fusil

Dans le calme tel un sauf conduit

Regardais par la visée

Tout doucement tu ajustais

Des remords ou des regrets

C’est négativement que tu répondais

Un sourire et de la fierté

Dans tes yeux clairs qui brillaient

Les ordres sont des ordres

C’est même toi qui me l’as dit

Les ordres font désordre

Et là c’est moi, moi qui souris

Les ordres sont des ordres

C’est même toi qui me l’as dit

Les ordres font désordre

Et là c’est moi, moi qui souris

 

 

BOUM!

 

paroles
BOUM!

BOUM !

Ma maman me fait à manger dès qu’il y a Drucker à la TV

Quand ma voisine de palier arbore un charmant décolleté

Boum ! Boum ! Boum !

Mon cœur fait Boum ! Boum ! Boum !

Quand passe une belle américaine aux chevaux de pure race

Et quand je vois une vraie beauté aux cheveux super classe

Boum ! Boum ! Boum !

Mon cœur fait Boum ! Boum ! Boum !

Quand on me donne une médaille pour m’être trop bien comporté

Quand dans Walt Disney la maman de Bambi se fait tuer – Aïe !

Boum ! Boum ! Boum !

Mon cœur fait Boum ! Boum ! Boum !

La vie est belle

Un mirage à délices

Tu sais, c’est tous les jours Noël

Si tu as un sac à malice

Et que dedans ton cœur fait

Boum ! Boum ! Boum !

Mon cœur fait Boum ! Boum ! Boum !

 

 

EUGÉNIE

 

paroles
EUGÉNIE

EUGENIE

Eugénie

J’aime boire du Gin Tonic en ta compagnie

Ma jolie, j’aime tout ton cirque

Et ton baratin qui dans l’arctique

En réchaufferait sûrement plus d’un

Eugénie

Tu sais que ça ne me gêne pas que tu sois ingénue

Et belle et douce, tout à la fois

Et moi et moi, je clignote, je vrille

Et m’oublie sous tes griffes

Tu es mon bon génie

Tu es vraiment jolie

Tu es mon génie joli

Oh mon Eugénie

Eugénie

J’aime ton coté coquin, ce petit air de sainte

Ta magie quand tu me souris

Me fais signe et par là même me défie

Encore et encore jusqu’au petit matin

Tu es mon bon génie

Tu es vraiment jolie

Tu es mon génie joli

Oh mon Eugénie

 

 

COURTISANES

 

paroles
COURTISANES

COURTISANE

C’est au chat et à la souris

Que tu joues presque à chaque fois

Presque à chaque fois

Les « je » t’ennuient

Car ce sans règles ne fonctionne pas

À l’ombre des cours

À l’ombre des coureurs

À l’ombre des cours, des coureurs de jupons

Tu es tenue à garder ton sourire

Ainsi prête pour le meilleur et le pire

Pour le pire et le meilleur

Du temps que tu t’apprêtes, prête à mentir

À l’ombre des cours

À l’ombre des coureurs

À l’ombre des cours, des coureurs de jupon

Être courtisane, ça a du charme

Et tu cours, tu cours, pour en découdre

Pour en découdre, jamais sans larmes

Et à ta cour, tu n’es jamais à…

Court d’hommes de la cour

De proies qui accourent

Que tu endors de charme et d’amour

À l’ombre du jour

À l’ombre des joueurs

À l’ombre des cours

À l’ombre des coureurs

Allons où l’or coule

Allons sous les pleureurs

Tu t’accroches à mon cou

Mais jamais à mon cœur

 

 

HONNI SOIT

 

paroles
HONNI SOIT

HONNI SOIT

La pénombre, telle un allume-feu

S’adonne presque avare

Aux enjeux pernicieux

De nos furtifs regards

Brader l’interdit

Soulève l’impudence

Et honni soit qui mal y pense

Le collier glisse lentement

Effleure le sol à nos pieds

De l’oreille le tintement

Délicat des sertis dorés

Brader l’interdit

Soulève l’impudence

Et honni soit qui mal y pense

A chaque bouton se cachent

Dentelles et rubans

Et au moindre claquement s’arrache

Un petit gémissement

Brader l’interdit

Soulève l’impudence

Et honni soit qui mal y pense